L’impacte du triplet lénalidomide, bortézomib, et dexaméthasone sur la qualité de vie chez les patients éligibles à l’autogreffe atteints d’un MM récemment diagnostiqué

Présentation orale par le Dre Murielle Roussel

Le myélome multiple (MM) est une des pathologies avec le plus haut fardeau de symptômes en début de prise en charge. Le schéma VRd (bortézomib + lénalidomide + dexaméthasone) est une des options de traitement les plus efficaces en terme de survie sans progression chez les patients traités en première ligne, que ce schéma comprenne ou non une autogreffe (étude IFM/DFCI 2009, publiée dans le New England Journal of Medicine en 2017). Néanmoins, le bénéfice en survie globale n’a pas été démontré.

Les auteurs ont présenté les résultats de qualité de vie (QDV) de cette étude chez les patients nouvellement diagnostiqués avec le MM. Cette étude de phase III randomisée a comparé VRd x 3 cycles en induction suivi de VRd x 5 cycles en consolidation (bras VRd seul), versus VRd 3 cycles en induction suivi d’autogreffe puis VRd en consolidation (bras VRd – autogreffe). Les deux bras recevaient un traitement d’entretien par lénalidomide pour 12 mois.

La QDV a été étudiée par deux questionnaires s’intéressant à différents domaines de la QDV. Ces questionnaires étaient administrés à 9 points différents de l’étude. Le taux d’achèvement des questionnaires variait de 90% au début d’étude à 75%, mais diminuait à 42% juste après l’autogreffe. De façon globale, les résultats démontrent une amélioration significative linéaire de la QDV dans les deux groupes durant le traitement comparé à l’initiation de la prise en charge. Au bout de six mois, la QDV des patients de l’étude était égale à la QDV de la population générale. Tous les paramètres de QDV se sont rapidement améliorés de façon significative, sauf la fatigue qui ne s’améliore qu’après 6 mois (la fatigue s’aggrave nettement pendant la période de greffe avant de s’améliorer). À noter également une dégradation temporaire de la QDV juste après la transplantation dans le bras VRd-autogreffe, mais le niveau de QDV va ensuite rapidement rejoindre celui du groupe VRd seul.

Cette étude démontre que le niveau de QDV des patients avec MM nouvellement diagnostiqué peut rejoindre celui de la population générale grâce au triplet VRd, malgré les effets secondaires potentiels des traitements. Ces nouvelles données de QDV renforcent la place de VRd en première ligne puisque non seulement la survie sans progression est augmentée, mais aussi la QDV. Le schéma VRd n’est pas encore approuvé au Canada. Ces données de QDV devraient être des arguments supplémentaires pour faire reconnaître aux autorités de santé ce schéma en tant que standard de traitement chez les patients MM en première ligne candidats ou non à la greffe.

Voir le résumé