Résumé de l’ASH 2018 : L’isatuximab administré comme agent unique et en association avec la dexaméthasone chez les patients atteints de myélome multiple récidivant et réfractaire

Présentation orale par le Dr Meletios A. Dimopoulos

Actuellement, au Canada, les options de traitement pour les patients ayant déjà reçu trois lignes de traitement sont limitées en dehors des essais cliniques. Dans cet essai de phase II, le nombre médian de lignes de traitement antérieures était de 4, ce qui rend les résultats pertinents en ce qui concerne l’existence d’un besoin non satisfait important chez les patients canadiens.

Des patients atteints d’un myélome multiple (MM) ayant déjà reçu un médicament immunomodulateur et un inhibiteur du protéasome ont été inscrits à cette étude. Ils ont reçu soit de l’isatuximab, soit de l’isatuximab en association avec de la dexaméthasone. Les auteurs ont évalué le taux de réponse globale (TRG) à l’isatuximab à la fois en monothérapie et en association avec la dexaméthasone dans cette population de patients.

La monothérapie par isatuximab a été associée à une durée de réponse de 18,9 semaines et à un TRG de 26 %. En association avec la dexaméthasone, l’isatuximab a été associé à une durée de réponse de 30 semaines et à un TRG de 44 %, 18 % des patients ayant obtenu une très bonne réponse partielle ou mieux.

La disponibilité d’un anticorps monoclonal au Canada est actuellement limitée pour les patients atteints de MM récidivant ou réfractaire. Cependant, un nombre important d’études ont mis en évidence que ces patients peuvent retirer des bienfaits de cette nouvelle classe d’agents. Étant donné que cette étude a démontré l’efficacité dans cette population très difficile et largement traitée auparavant, il est probable que les études incorporant ce médicament dans des lignes de traitement plus précoces et dans diverses associations permettront aux patients d’en retirer encore plus de bienfaits.

Voir le résumé